Les chemins de la libération

La migration est une tendance forte aujourd’hui, et pourtant, tout au long de l'histoire, les populations ont toujours traversé les frontières, de manière temporaire ou permanente, pour de multiples raisons. Dans l'extrait suivant, adapté du livre Aguchita : Miséricorde et justice, nous lisons comment la migration – alors comme aujourd'hui – était enracinée dans un contexte social, politique, économique et théologique plus large et comment Aguchita a été informée de ce contexte alors qu'elle exerçait son ministère.
 

Au Pérou, en 1962, les militaires commirent un coup dÉtat. Les migrations de la cordillère vers la côte avaient provoqué de grandes transformations dans la société péruvienne et en particulier à Lima. Pendant ce temps, dans la jungle péruvienne, des mouvements subversifs émergent. Concurremment, en 1968, se firent connaître les premières réflexions de la théologie de la libération, dont le thème central, élaboré à Medellín.

 

Dans ce contexte, Aguchita continua à développer sa vie quotidienne, vivant intensément les changements qui se produisaient dans les sentiments des personnes quelle rencontrait régulièrement dans le cadre de ses activités. Les bouleversements sociaux, politiques et économiques ne passèrent pas inaperçuspour les personnes engagées dans la vie religieuse dont la sensibilité, cultivée à travers la foi, les amenait à accorder une plus grande attention à la situation des personnes déplacées et exclues de la société. Le message quils voulaient transmettre par laction était que la vie est un droit divin, que Dieu aime les pauvres, et que la justice et la solidarité sont les chemins de la libération.

 

Les Prises de Position de la Congrégation sur la migration déclare qu'il est essentiel de renforcer constamment les connaissances et l'analyse de la migration, en connaissant les lois et les accords qui soutiennent diverses catégories de personnes en mouvement. Aguchita était attentive aux nouvelles, et vivait les conséquences des changements qui se produisaient sur la scène locale, nationale, et internationale. Comment son exemple peut-il vous encourager à prendre davantage conscience des causes profondes de la migration et à remettre en cause les politiques qui déshumanisent les migrants et les emprisonnent dans des situations injustes ?