21 Novembre- Fête de la Présentation de Notre Dame

21 Novembre- Fête de la Présentation de Notre Dame. Une fête de tradition biblique.
Icone de la Présentation au Temple de la Mère de Dieu. Par le Hièromoine Cyrille (bradette)

 

 

Parmi les Juifs, existait l’usage de consacrer quelques fois à Dieu les enfants en bas âge ; on les amenait au Temple, où avait la cérémonie de la consécration.  L’évangile ne nous apprend rien de l’enfance de Marie mais la tradition est plus explicite ; elle nous apprend que la Sainte Vierge, dans son enfance, fut solennellement offerte à Dieu dans son temple.  Cette présentation est le sujet de la fête qu’on célèbre le 21 novembre.

Dans l’icône nous voyons le grand prêtre Zacharie qui se penche sur elle, la bénit en plaçant la main droite sur son front et l’accueille en lui prenant la main droite. Il est le porte-parole de l’allégresse que l’humanité ne peut pas encore nommer.

 

L’origine de la fête serait peut-être palestinienne parce que nous apprenons qu’en novembre 543, à Jérusalem eut lieu la dédicace de la basilique Saint Marie la Neuve. La fête a été introduite dans l’Eglise au 8ème siècle et elle a connu un développement considérable à partir du XIe siècle et devint extrêmement populaire pendant tout le Moyen Age. Petit à petit cette fête est devenue le symbole de la consécration que la Vierge Immaculée fit d’elle-même au Seigneur à l’aube de sa vie consciente. Aussi nous est-il bon de contempler en Marie « pleine de grâce » le modèle de la vie consacrée. Modèle pour tous les chrétiens, que le baptême a consacrés à Dieu en les incorporant au Christ, Marie est, à un titre spécial, le modèle de ceux et de celles qui ont voulu faire de leur vie une réponse plus totale à l’appel de l’Évangile, en se liant au Seigneur par les vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. Elle est aussi le modèle de ceux qui se consacrent pour toujours dans le sacerdoce au service du Christ et de l’Église. Il est intéressant de savoir que Jean-Jacques Olier (1607-1658) fondateur des Sulpiciens, comme beaucoup de membres de l’Ecole Française de Spiritualité, avait une dévotion intense envers la Vierge Marie. En 1650 il décide de donner comme fête principale aux premiers séminaires la Présentation de la Vierge au Temple et il institua pour ce jour une cérémonie de la rénovation des promesses cléricales. St  Jean Eudes, aussi de l’école Française qui a fondé les Sœurs de Notre Dame de Charité en 1641 les a invitées de renouveler leurs vœux en ce jour. Ste Marie Euphrasie Pelletier a continué cette dévotion au 19eme siècle.

 

Pour nous aujourd’hui, cette fête nous enseigne une grande vérité concernant Marie.  En raison de sa consécration à Dieu depuis son bas âge, elle était appelée par Dieu à devenir un plus grand temple que le magnifique temple de Jérusalem. Si le temple de Jérusalem était la maison de Dieu, l’endroit où on croit que Dieu était présent d’une manière spéciale, Marie est devenue la maison du Seigneur d’une manière plus importante, parce qu’elle a porté le Seigneur dans son sein avant de le mettre au monde. Comme Marie, qui depuis son enfance a fait la volonté de Dieu et en conséquence était prête à devenir le temple du  fils de Dieu quand Dieu l’a voulu, nous sommes aussi appelées à faire la volonté de Dieu afin que nous puissions devenir les temples du Seigneur, un peuple qui  porte la présence du Seigneur et qui révèle aux autres la présence de Dieu en eux.

En écrivant à l’Eglise du Corinthe, St Paul disait «  ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu ? En ce jour de fête demandons à Marie de prier pour nous afin que nous puissions reconnaitre la vérité concernant nous-mêmes, nous sommes aussi  les temples – la présence de Dieu pour les uns et les autres ». (Adapté de Martin Hogan)