Garder espoir dans les moments difficiles

Article de la Province d’Asie de l’Est.
 

Depuis 2010, le Good Shepherd Phuket Town (GSPT) est une lueur d’espoir unique pour les pauvres des bidonvilles du port de pêche de Phuket, en Thaïlande. Vivant dans des conditions inhumaines et insalubres dans des campements sordides, beaucoup sont la proie d’employeurs sans scrupules dans l’industrie de la construction ou de la traite des êtres humains. Cependant, grâce à l’amour et à l’éducation, le GSPT est en mesure de briser le cycle de l’extrême pauvreté et de leur offrir un espoir pour l’avenir.
 

Le GSPT sert principalement la communauté des travailleurs migrants du Myanmar vivant à Phuket, en offrant un centre d’apprentissage pour les enfants, un programme de soins de santé et un programme de formation professionnelle et d’autonomisation.
 

Au cours des 18 derniers mois, cette communauté a été durement touchée, car beaucoup ont perdu leur emploi en raison de la pandémie de COVID-19 et un nombre croissant d’enfants ont dû rester en Thaïlande au lieu de retourner dans leur pays d’origine en raison des troubles au Myanmar.
 

Centre d’apprentissage
 

Pendant cette période difficile, le centre d’apprentissage GSPT a gardé ses portes ouvertes aux enfants lorsque le gouvernement local l’autorisait et ceci en respectant les consignes sanitaires. Notre but était d’apporter aux enfants un sentiment de normalité malgré ces temps difficiles. Notre personnel et nos bénévoles continuent d’offrir des possibilités d’apprentissage dans un environnement bienveillant à plus de 200 étudiants.

 


Certains élèves qui ont obtenu leur diplôme de l’école du Bon Pasteur en avril.
 

En avril, nous avons célébré la graduation de 18 élèves de l’école primaire, dont la plupart participent maintenant à notre programme de groupe de jeunes. Ce programme a été créé l’année dernière lorsque nous avons constaté la nécessité d’assurer un espace sûr aux jeunes qui ne sont pas encore prêts à s’engager dans le monde du travail et qui ne peuvent pas retourner au Myanmar pour poursuivre leurs études. Cependant, en l’absence de personnel et de ressources suffisants, le programme des groupes de jeunes dépend entièrement de plus de 20 bénévoles qui donnent généreusement de leur temps et de leur talent pour faire acquérir aux enfants des compétences de vie importantes, telles que l’anglais, le chinois, l’informatique, les mathématiques, la musique et l’art.
 

Nos élèves étaient très enthousiastes à l’idée de retourner à l’école le 14 juin après une pause estivale prolongée, en raison d’une autre vague de COVID-19. Grâce à de nombreux donateurs aimables, nous avons pu fournir à ceux qui n’avaient pas les moyens, des manuels, de la papeterie de base et des uniformes. La session scolaire a commencé par un engagement de la part de chaque élève à faire de son mieux, par une session portant sur le comportement scolaire approprié et par une mise à jour du respect des consignes sanitaires et sécuritaires, à l’école, à la maison et en voyage. 
 

Nourrir les personnes dans le besoin
 

Grâce au généreux soutien et aux dons de nombreux amis, le GSPT a acheté des aliments de base tels que le riz, les nouilles et l’huile pour les familles financièrement touchées par COVID-19. Avec l’aide de notre personnel, de nos étudiants, de groupe de jeunes et de nombreux bénévoles aimables, nous avons emballé et distribué 270 sacs de produits alimentaires aux familles dans le besoin dans la communauté. Ce programme d’alimentation mensuel se poursuit depuis plusieurs mois et a apporté des secours indispensables à de nombreuses familles.
 


Le personnel et les bénévoles distribuent des vivres aux familles dans le besoin.
 

Avec l’ouverture, ce mois-ci, de Phuket, devant le tourisme international, nous espérons que la situation économique se redressera lentement. En attendant, nos sœurs, nos enseignantes et notre personnel restent en communication constante avec la communauté pour lui offrir, en ces temps difficiles, toute l’aide et tout le soutien possible.