L’Amour, Cœur de l’Univers. Septième semaine

 

Cette semaine nous nous sommes penchées sur “La Communauté et la Communion pour la Mission” avec Sr Mary Sujita SND.  Elle a commencé par une présentation des différents styles et des barrières à la communication. Elle a invité le groupe à réfléchir et à partager sur les obstacles à une bonne communication dans leur communauté. Parmi les points soulevés sont le manque d’écoute, les attitudes consistant à porter des jugements, faire des reproches aux autres et la difficulté d’ avoir une communication directe. Le groupe a réfléchi aux influences culturelles provenant de la famille d’origine.  

Ce n’était qu’après Vatican II que les congrégations ont mis davantage l’accent sur la sensibilité culturelle et l’inculturation et sur l’idée que le charisme d’origine pouvait non seulement enrichir les cultures mais aussi être enrichi par les cultures dans lesquelles il était incarné. 

 

Les mots souvent répétés sont multiculturel, transculturel et interculturel. Sr Sujita décrit la vie multiculturelle comme le fait de vivre ensemble séparément sans relations de qualité. Le transculturel est le fait d’aller au delà des frontières pour comprendre une autre culture mais avec une connaissance et des échanges limités entre les groupes culturels et les différences de pouvoir ne sont pas abordées. La vie interculturelle implique la réciprocité. Les personnes de différents groupes culturels interagissent les unes avec les autres, apprennent et grandissent ensemble dans un mode relationnel et se transforment. Celui-ci est considéré comme un modèle pour la vie religieuse. 

 

La communauté est la mission et elle est pour la mission. Elle est mission quand elle est Eucharistique, quand nous devenons le pain l’une pour l’autre, que nous sommes bénies et rompues et partagées. Le don et le défi de la communauté est de générer la communion. Pour cela, les membres doivent sortir de leur zone de confort et s’incarner dans le désordre de leur propre communauté locale ainsi que dans le désordre de la société qui les entoure.  Le but des communautés est de façonner l’apôtre en nous. Cela implique la conversion personnelle - un retour radical à Jésus et aux relations avec le peuple de Dieu. 

 

Parmi les dons de la communauté sont: a) l’appartenance et les relations/qualité de la présence, b) communion, c) solidarité, soutien, d) guérison, pardon et acceptation mutuelle, e) présence prophétique, f) vision et mission partagée. 

Certains des défis mentionnés sont: a) développer des relations, b) se confronter à une société matérialiste de consommation, c) l’individualisme, d) l’écart entre générations, et e) les changements rapides dans la société. 

 

Un des plus grands défis devant nous aujourd’hui est celui de rendre notre communauté un Espace sacré où nous partageons notre vision. Et où ensemble, nous trouvons des moyens créatifs de vivre pour le bien de la mission, particulièrement pour ceux à la périphérie. 

 

Après avoir partagé sur les qualités des leaders et les modèles de leadership nous avons constaté que les relations sont aux centre de tous les modèles.