Un webinaire de l'UISG appelle les sœurs « à jouer un rôle prophétique » dans la défense de la Terre

Article par Chris Herlinger, Global Sisters Report.
 


La plate-forme d'action de Laudato Si' invite sept groupes à un voyage de sept ans pour agir en faveur de l'écologie intégrale. Les sept groupes sont les familles, les diocèses et les paroisses, les écoles, les universités, les hôpitaux et les centres de soins de santé, les entreprises et les fermes, les ordres religieux et les provinces. (Avec l'aimable autorisation de l'UISG)
 

Les communautés religieuses sont à l'avant-garde de la transition vers un monde plus durable mais doivent continuer à montrer l'exemple et à étendre leurs efforts, ont déclaré les sœurs lors d'une réunion en ligne le 9 juin.
 

« Nous sommes en train de jouer un rôle prophétique », a déclaré Sœur Sheila Kinsey, qui dirige la campagne « Semer l'espoir pour la planète » pour l'Union Internationale des Supérieures Générales, l'organisation mondiale qui représente la majorité des 600 000 sœurs du monde.
 

Ce travail lance des défis et de nouvelles façons de penser, a déclaré Kinsey, Sœur franciscaine, des Filles des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie.

 


Sœur Sheila Kinsey, qui dirige la campagne « Semer l'espoir pour la planète » de l'Union Internationale des Supérieures Générales, anime un séminaire en ligne le 9 juin, « Aller de l'avant avec la plate-forme d'action de Laudato Si », qui a été organisé par l'UISG et auquel ont assisté environ 300 participants. (Avec l'aimable autorisation de l'UISG)
 

« C'est la nouvelle frontière du religieux », a déclaré Sr Kinsey, qui a animé le séminaire en ligne « Aller de l'avant avec la plate-forme d'action de Laudato Si' », organisé par l'UISG et auquel ont assisté environ 300 participants.
 

L'événement était à la fois une mise à jour et un discours d'encouragement.
 

La mise à jour a été l'occasion pour Sr Kinsey et d'autres d'informer les congrégations des efforts déployés pour réaliser les objectifs de l'encyclique du pape François de 2015, « Laudato Si', sur le soin de la maison commune ».
 

Le Vatican a organisé une année anniversaire de Laudato Si' de mai 2020 à mai 2021 pour célébrer le cinquième anniversaire de l'encyclique, et le mois dernier, le Dicastère du Vatican pour la Promotion du Développement Humain Intégral a présenté la plate-forme d'action de Laudato Si'.
 

Cette plateforme est une initiative axée sur sept objectifs de durabilité à l'échelle de l'Église, notamment l'adoption d'énergies renouvelables et de modes de vie plus simples, la promotion de l'éducation et de la spiritualité écologiques, la neutralité carbone et l'adhésion à des directives d'investissement éthique.
 

Au cours du séminaire en ligne, Sr Kinsey a souligné la nécessité pour les congrégations de prendre des engagements initiaux à l'égard des objectifs et d'apprendre les unes des autres, en précisant que certaines congrégations viennent de se joindre aux efforts tandis que d'autres ont une longue expérience de la conscience et de l'activisme environnementaux.
 

Où qu’en soient les congrégations dans le processus, il est important de prendre un certain type d'engagement et de travailler à partir de là, a-t-elle dit, ajoutant : « Nous sommes tous dans le même bateau ».
 

Plusieurs participants ont noté qu'une étape-clé pour les congrégations est de déclarer leur engagement envers les objectifs de la plate-forme d'action de Laudato Si' et, plus largement, envers la guérison de la Terre.
 

« Notre contexte commun est la vie humaine, la Terre, l'univers », a déclaré une participante au webinaire, Sr Dulce Corazon Velasco, une sœur philippine MMS, qui a souligné l'engagement de sa congrégation envers les objectifs de la plate-forme, étant donné sa mission de guérison des personnes et des communautés. « En ce qui concerne notre mission spécifique, nous répondons au cri de la Terre et des pauvres ».
 

Une autre participante, Sœur Winifred Doherty, qui représente la Congrégation Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur aux Nations Unies, a déclaré qu’ont été élaborées des prises de position publiques sur six questions qui incluent l'écologie intégrale et elle considère que les problèmes sont liés entre eux.
 

Les questions du climat et de l'écologie, a-t-elle dit, sont toutes liées d'une manière ou d'une autre aux autres défis – tels que l'injustice économique, le trafic d'êtres humains et la migration – et doivent être considérées de manière holistique, a-t-elle ajouté.
 

« Nous sommes conscients que la dégradation écologique et la souffrance des peuples et des formes de vie à travers le monde sont intimement liées ; elles constituent un seul et même phénomène », a déclaré Sr Doherty, citant un récent document de réflexion.
 

Sr Doherty a noté que les documents, élaborés par son prédécesseur aux Nations Unies, Sr Clare Nolan, sont le fruit du discernement et de l'expérience de la congrégation sur les différentes questions.
 

En ce qui concerne le document sur l'environnement, en particulier, Sr Doherty a déclaré que « nos sœurs et partenaires en mission ont partagé profondément et concrètement leurs expériences directes sur le terrain, à la base, avec ceux qui souffrent de la dégradation de l'environnement ».
 

Selon elle, la réalité de la justice environnementale demande une conscience sociale, politique et spirituelle.
 

« Nous avons une responsabilité particulière : rejoindre le mouvement de l'humanité vers la justice et la responsabilité écologique et la garder comme une priorité dans l'expression de notre mission », a déclaré Sr Doherty.
 

Parmi les autres participants au webinaire figurait le Frère Alberto Parise, un missionnaire Combonien qui coordonne « Semer l'espoir pour la planète » pour les religieux et travaille avec Sr Kinsey.
 

En plus de son travail avec « Semer l'espoir pour la planète », Sr Kinsey est co-secrétaire exécutive de la Commission Justice, Paix et Intégrité de la Création de l'UISG. Cette commission s'est associée au Mouvement catholique mondial pour le climat afin de promouvoir la campagne « Semer l'espoir pour la planète ».
 

Sr Kinsey a indiqué qu'au 10 juin, la campagne « Semer l'espoir » comptait 1 309 abonnés à son bulletin d'information, soit en augmentation par rapport aux 1 000 qu'elle avait signalés en avril.

 

Publié pour la première fois dans Global Sisters Report le 11 juin 2021, et reproduit avec leur aimable autorisation.
[https://www.globalsistersreport.org/news/news/news/uisg-webinar-calls-sisters-be-prophetic-role-advocating-earth]